L’Ova’Lyon 2015 – Côté pelouse !

Pour ce weekend de Paques, ce ne sont pas des œufs mais des ballons tout aussi ovales qui ont envahi les pelouses de l’UFR STAPS du campus de la Doua, à Villeurbanne.

C’est à l’initiative du club de rugby des Rebelyons que le tournoi Gay Friendly L’Ova’Lyon a connu sa 6ème édition.

Plus de 150 joueurs venus de toute la Gaule ont enfilé les maillots pour une compétition de rugby à 7.

Les Rebelyons divisés en deux équipes, les Tou’Win de Toulouse, les gars de La mêlée Alpine de Grenoble, les Coqs en Patte (Vétérans RCHB) de Pont De Vaux, les Gaillards et leurs voisins Les coqs festifs venus de Paris, l’ équipe de rugby loisir de Saône Seille, Los Valents de Montpellier, et enfin l’équipe Rugby Loisir Meyrieu les Etangs ont toutes su se donner maille à partir dans une bonne ambiance.

Pour ceux qui ne connaissent que le rugby à XV, il faut savoir que lorsque les équipes ne jouent qu’à 7 il faut que les équipiers sachent se bouger !

20150404093906_IMGP8077

Une bonne ambiance a plané sur les terrains, au fur et à mesure des essais, ou pas.

Essais ? Ou pas ? écéHoupa !

J’en viens donc à toucher deux mots sur la présence de écéHoupa, créateur de rugbywear Lyonnais, le rugbywear pour tous et pour toutes !

La marque se lance tout juste et attaque le marché masculin comme féminin avec des créations réussies, réunies autour d’un logo floral composé de ballons de rugby.

Je suis relativement indépendant pour ne jamais faire de la publicité mais bon, c’est nouveau, c’est Lyonnais, et c’est un bel écé transformé !

Allez donc jeter un oeil sur leur site !

20150404143556_IMGP9092

L’Ova’Lyon c’est aussi de la convivialité Gay Friendly tout autour du tournoi avec des soirées aux quatre coins de Lyon.
Bars et discothèques ont donc hébergé les différentes animations mais, crevé comme un chien, je n’y ai pas participé.

Alors L’Ova’Lyon 2015 c’est terminé, mais pour la prochaine édition je compte bien être d’attaque et essayer de couvrir l’évènement de A à Z !

Du côté de la technique photo

Comme à l’accoutumé, je me suis amusé en full manuel. En même temps, je n’ai utilisé que des objectifs manuels. Donc coté automatismes, c’est vite vu, il n’y en a pas.

J’ai surtout exploité mon bon vieux Tamron 80-210 f3,8(4) et un Vivitar 135mm f2,5.

Faire la mise au point sur ces gaillards en mouvement et arriver à composer n’était pas une mince affaire. Il convenait d’essayer de capturer des actions où les intentions des joueurs devaient se voir, se lire.

Le temps étant très changeant avec seulement quelques rares phases d’ensoleillement, il n’était également pas aisé d’assurer avoir une lumière suffisante avec une vitesse élevée. Il s’agissait pourtant bien de pouvoir figer le actions.

Réaliser ce type de photos était très agréable et j’espère bien avoir l’occasion de suivre les Rebelyons de plus près à l’avenir !

commentaire(s)